Pratique Corporelle

Pratique Corporelle - Toucher et mouvement creatifs

atelier de travail corporel proposé aux soignants et éducateurs de la petite enfance.

Toucher et mouvement créatifs

Toucher et mouvement créatifs - Toucher et mouvement creatifs

Gymnastique posturale

Toucher et mouvement créatifs - Toucher et mouvement creatifs

Atelier parents enfant

Approche psychocorporelle par le toucher, le mouvement, la parole

Approche psychocorporelle par le toucher, le mouvement, la parole - Toucher et mouvement creatifs

Le corps du professionnel

 

Masseur kinésithérapeute depuis 1981, j’ai eu dès le début de ma pratique une attention particulière à mon propre corps travaillant. Je pense profondément que la pratique du soin engage le corps du professionnel. 

En portant ainsi cette attention et formée au travail psychocorporel, j’ai développé une conscience aiguisée des échanges corporels dans la relation. Plus spécifiquement la relation de soin et la relation à l’enfant.

 La connaissance du développement de l’enfant m’a apporté un outil précieux pour comprendre les échanges non verbaux et la pratique auprès des enfants comme celle auprès des adultes du stage psychocorporel « le chemin de verticalité » depuis 1994 à enrichit d’année en année cette connaissance.

 L’enseignement de cours de gymnastique posturale irrigués par ma créativité a été une autre source d’enrichissement, ainsi que l’exploration quotidienne du toucher.

 Ici le mot corps est utilisé en son sens le plus vaste. Corps physique mais indissocié du corps pensé. Le corps est un corps perçu, irrigué des représentations particulières de la personne. Sentir, expérimenter, évoquer ses perceptions. Le partage des ressentis permet de mieux se connaître et de progressivement tenir compte de soi et de l’autre dans la relation.

 Depuis quelques années j’accompagne des psychomotriciens, kinésithérapeutes, infirmières, sage –femmes, éducateurs… J’ai expérimenté en crèche l’apport d’un éveil corporel du professionnel auprès des jeunes enfants, et vous propose de cheminer auprès de vous et de partager ces découvertes d’une corporalité s’épanouissant et soutenant votre relation professionnelle.

 Je vous invite à questionner et déployer votre curiosité,

Bien à vous,

Catherine Maupas

 

 

 

chemin de verticalité/ article pour "la balle à picot" site de psychomotricité

chemin de verticalité/ article  pour "la balle à picot" site de psychomotricité - Toucher et mouvement creatifs

Chemin de verticalité

 

Ce groupe de travail psychocorporel, propose au stagiaire adulte de travailler les étapes que vit l'enfant de la vie fœtale à la marche.

 

 

Nous marchons tous. Expression spécifique de l'humain, la marche s'est organisée en plusieurs étapes qui racontent chacune autant de façons de se mettre en lien avec son environnement.

 

Ces étapes nous structurent profondément et parfois s'avèrent escamotées, porteuses d'instabilités, de maladresses que nous retrouverons à la gestuelle debout. Ces déséquilibres sous tendent nos désordres posturaux, ponctuent notre langage non verbal.

 

Revisiter ces étapes,  va permettre à chacun de trouver de nouvelles réponses, de réorganiser en profondeur sa gestuelle debout, de penser un nouvel étayage, de se recréer.

 

Lorsque vous étiez cet enfant, le langage ne sous tendait pas votre pensée. Là, le stagiaire aborde cet univers avec ses outils d'adultes : sa capacité de penser, son imaginaire, son langage verbal afin d'apprivoiser sensations, ressentis et expressions du langage non verbal. 

 

C’est une exploration gestuelle, imaginaire et  tactile de toutes les étapes que vit l'enfant de la vie fœtale à la marche. Une approche de la genèse de l'organisation du système locomoteur, de sa structure neuromusculaire, des systèmes sensoriels, des organes et de leur complexification dans le lien.

 

Ce travail psycho corporel aux sources du toucher et du mouvement, permet alors au stagiaire d’affiner ses perceptions et de mettre la conscience corporelle étoffée au service de son expression, de sa  communication. Il réactualise ainsi ses enveloppes psycho affectives qui sont les supports de sa communication non verbale.

 

 

Ce travail s’adresse à toute personne curieuse de son développement personnel et souhaitant une meilleure connaissance d’elle même

 

 

 

 

Savoir et connaître 

 

Ce stage sollicite et réactualise des savoirs, que le psychomotricien, l'EJE, l'auxiliaire puéricultrice..., a rencontrés au cours de ses études. Et au delà de ses savoirs il questionne une connaissance, un « naitre avec ».

Là, s’organise la connaissance : à la rencontre du savoir et de l’expérimentation. Ces étapes du développement de l’enfant, chacun les connaît pour les avoir traversé, et pour être en écho avec les vécus des personnes rencontrées. Ses connaissances, par ce stage, c’est l’occasion de les mettre à jour, et de dépasser les premiers repères pris à la naissance, ou ceux rencontrés plus tard, de les enrichir de nouvelles perceptions.

 

Le stagiaire va avant tout questionner son imaginaire, observer les représentations de l’enfance qui naissent de l’expérience, de l’éprouver, en situation de jeux de rôles, de découvertes gestuelles, de diverses relaxations et visualisations. Voici l’occasion d’aller à la rencontre de ses représentations personnelles et de les élaborer.

 

Elaborer une pensée

 

Anzieu différencie la pensée de l’action de penser, qu’il nomme « le penser ». Notre travail ensemble consiste à appréhender la pensée de soi dans cet imaginaire d’enfant, à l’accueillir et reconnaître le vécu sensitif et émotionnel. Puis à parler, partager, évoquer les ressentis dans le lien à l’autre.

Ensuite viens le temps d’élaborer cette pensée, de la penser, par un travail de groupe. Des représentations renouvelées naitrons de l’expérience, l’acquisition de nouveaux outils offrant alors la possibilité de s’ouvrir à des réponses réinventées. C’est un travail profond de recréation de soi et de renaissance à la relation.

 

Chacun va penser son histoire personnelle, comprendre son environnement de départ et la richesse des réponses acquises dans ce milieu, reconnaître ses retenues, ses impasses relationnelles et envisager de nouvelles voies de passage dans la relation.

 

Le stagiaire va ainsi revisiter son schéma corporel, son image corporelle et dans cette  connaissance progressive des étapes du développement, explorer comment les organisations du toucher et du mouvement à leur origine sont sous tendue par le désir de l’enfant de s’exprimer et de complexifier son lien avec son environnement.

 

 

 

 

Un travail de groupe

 

La dynamique de groupe est un facteur de travail. La diversité des rencontres, l’intimité progressivement partagée offre un accueil essentiel à la personne qui s’interroge et une matière de travail. Le groupe devient le lieu de l’exploration de l’équilibre entre l’individuel et le collectif. Les comportements fusionnels, consensuels, égocentrés… sont appréhendés, portés à se transformer. La capacité d’écoute de chacun grandit et évolue au fil du temps. 

 

Ainsi le stagiaire apprend à se  reconnaître et à organiser une pensée concernant le corps, subjective, accueillante, contenante, structurée, créatrice et sans jugement. Autorisant ainsi une rencontre individualisée et adaptée à chaque personne dans le soin ou l'apprentissage.

 

Durant ce parcours nous alternons séquences de mouvements et séquences d'intégration gestuelle dans l'imaginaire du tout petit : visualisations, jeux de rôle, et diverses expériences de contact, de toucher et de communication.

 

Vous questionnerez: La relation à votre corps, vos aises, vos malaises,  à la nourriture, les différents modes de communication non verbal, le mimétisme, vos appuis de sécurité, vos élans, votre accès à l'imaginaire, à l'apprentissage, au cycle des transformations... Les votre ainsi que l'accompagnement de ces notions chez l'enfant ou le patient.

 

 

 

 

 Une formation professionnelle

 

Si ce travail est en premier lieu l’opportunité d’un travail personnel, il devient un merveilleux terrain d’apprentissage pour les professionnels de la petite enfance et les professionnels du soin. Le travail de groupe permet de côtoyer une diversité de comportements, de types de relations au corps, d’expression variées. Le stagiaire va ainsi développer de l’accueil, mieux connaître ses limites, ses comportements relationnels et ainsi explorer d’autres modes d’écoute, des positions intérieures comme des propositions actées.

 

Le groupe peut être suivit comme une approche personnelle ou comme une formation. Pour ceux qui choisissent la proposition de formation, chaque week-end se termine par un échange permettant au professionnel de questionner l'intégration de ce travail dans sa pratique. Le dernier week-end est consacré à l'application pratique de ce travail.

 

 

Contact : catherine.maupas@orange.fr

www.catherine.maupas.fr

 

 

 

 

 

 

Contact

 Catherine Maupas

49, rue de la victoire

75009 Paris

contact@catherinemaupas.fr

01 42 80 37 67

  • 11/12/2016 01:14
  • Envoyer à un ami